Galerie photo
FERMER  
FERMER  
Accueil > Otium : un bowling entre en piste !

Otium : un bowling entre en piste !

11 Juill 2024
Actualités, loisirs

Après l’inauguration de la Patinoire de Dreux, Otium va accueillir une nouvelle enseigne de loisirs, Le Looping. L’établissement offrira un pur concentré de jeux et de fun avec son bowling, sa salle d’arcade, ses billards, son laser-game et sa box karaoké.

Après des années à se rendre à Chartres, Houdan, Évreux ou encore Saint-Quentin-en Yvelines, les familles et les jeunes du bassin drouais vont enfin avoir leur bowling. “Son ouverture est programmée pour les vacances de février 2025,” annonce Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux, accompagné de son premier adjoint délégué aux grands projets, Jean-Michel Poisson, mardi 9 juillet devant la cellule attenante à La Patinoire de Dreux où s’implantera Le Looping.

Des jeux de quilles et bien plus

Le projet porté par Cathy Martin, son fils Antonin Levoyer et sa belle-fille Émeline Jagorel promet des expériences ludiques et interactives. Le concept ? Cinq activités réunies dans un seul et même lieu. Au programme : un bowling de 16 pistes, des jeux d’arcade, des billards et un laser-game. Les passionnés de musique trouveront aussi leur bonheur avec un box karaoké. “Une salle dédiée pouvant accueillir une quinzaine de personnes,” détaille Antonin Levoyer. Entre deux activités, les joueurs pourront aussi se détendre au bar et profiter de petites choses à grignoter et de boissons. Côté décoration, l’ambiance sera colorée, fun et moderne. Un coin de paradis divertissant et convivial, mais surtout “une offre complète qui s’adresse à toutes les générations,” se réjouit le maire.

Des professionnels aux manettes

Pour créer cet établissement flambant neuf, les exploitants ont investi 2 millions d’euros de leurs fonds propres. Un engagement financier important qui témoigne de la confiance de Cathy Martin, son fils et sa belle-fille dans le potentiel économique et touristique de Dreux. Leur expertise dans ce secteur d’activité a aussi été un atout majeur pour le maire : “Ce sont des professionnels qui sont déjà dans la partie. Avec Dreux, ils vont inaugurer leur troisième établissement.” Cathy Martin détaille : “Nous exploitons en effet depuis quatre ans le bowling de 18 pistes à Montivilliers, près du Havre. Un autre de 12 pistes doit ouvrir dans le centre du Havre, en octobre prochain, avec le promoteur BDM”. À Dreux, le calendrier est déjà bien établi : les travaux commenceront fin août pour une livraison estimée fin janvier. Une phase de test des activités et de formation des équipes suivra, avant l’ouverture officielle fin février 2025.

Des embauches locales

L’implantation de cette nouvelle activité va aussi générer la création d’une dizaine d’emploi. “Les embauches se feront en local. Avec ou sans expérience, c’est surtout l’état d’esprit et la motivation qui nous importe,” précise Antonin Levoyer. “Nous allons aussi faire appel à des profils expérimentés dans nos équipes actuelles pour accompagner l’équipe de Dreux,” complète Émeline Jagorel. Les jours d’ouverture seront larges, 7 jours sur 7 (excepté le 25 décembre et le 1er janvier), avec une grande amplitude horaire. L’établissement peut aussi, sur réservation, accueillir le matin des associations, des centres de loisirs ou encore des entreprises.

Le plateau nord en plein essor

Le Looping vient enrichir l’offre de loisirs d’Otium, qui comprend déjà Ball in d’Or pour le foot en salle et le padel, le Battlekart, ainsi que la Patinoire de Dreux. “Otium commence à prendre son envol. Les principales cellules sont désormais occupées. Prochainement, un centre de fitness viendra compléter cette offre,” souligne le maire, qui rappelle qu’à terme près de 350 emplois seront créés sur le pôle Otium. Le développement du plateau nord de la ville poursuit donc son essor. “Sur la partie est, nous prévoyons d’étendre la zone économique sur 40 hectares, incluant des projets tels que le nouveau site de Damman Frères. Dans les années à venir, de nouvelles entreprises viendront s’implanter dans cette zone géographique.” Les salariés pourront ainsi profiter des services de restauration et de loisirs d’Otium, tout comme les Drouais dont les futurs résidents du Domaine des Bas-Buisson (ex-sanatorium).

Partager sur :